Comment aménager son magasin ? Astuces & Conseils

L’aménagement d’un magasin fait l’objet d’une réflexion préalable fine : Quels sont mes moyens et mes contraintes ? Comment capter ma cible et améliorer son expérience de visiteur ? Comment être plus efficace et mieux vendre ? Un grand nombre d’aspects sont à prendre en compte pour développer le concept que l’on a imaginé. Pour vous aider, voici un tour d’horizon des actions à mettre en oeuvre et des erreurs à éviter, quel que soit votre secteur d’activité.

Pourquoi réfléchir à l’aménagement du magasin ?

 

L’aménagement d’un point de vente se définit par l’ensembles des règles en matière de merchandising et plus largement, du marketing. C’est un des leviers qui vous permettra de générer plus de revenu, en valorisant les produits que vous mettez à la disposition des visiteurs ainsi que les offres auxquels ils sont liés.

Bien entendu, ces règles sont multiples et dépendent de nombreux paramètres. Elles se déterminent selon votre cible et ses sensibilité, la nature de votre concept, vos produits ainsi que le contexte et les contraintes liées en terme de place, de logistique, le personnel, etc.
Le but de cet article est donc de vous suggérer des règles générales et théoriques, qui sont à adapter en fonction des spécificités de votre commerce et du secteur d’activité.
 

Une réflexion basée sur l’étude de votre cible

 

C’est tout d’abord en étudiant votre cible que vous serez en mesure de définir ses comportements et ses préférences en matière d’achat, qui vous guidera sur la définition des grands principes de votre merchandising. L’aspect démographique tout d’abord, qui concerne l’âge, le sexe et la catégorie socio-professionnelle de votre cible permettra de juger des moyens à mettre en oeuvre en terme de lecture de l’offre et d’accessibilité à l’information et au conseil. Cette réflexion doit vous amener à déterminer le flux et la qualité des visiteurs : Sont-ils de passage pour la majorité où viennent-il pour obtenir du conseil et de l’information afin de progresser dans leur acte d’achat ? Autant de questions qu’il faut au préalable lister et auxquelles il faut répondre afin d’éviter toute forme d’erreurs majeures lors de la réalisation du projet. Voici quelques questions que vous pourriez vous poser :

– Quel est l’âge de mon client type ?

– Quelle est son sexe ?

– Quelle est sa CSP ?

– Quelles sont ses attentes premières ?

– Quelles sont les questions récurrentes de mon client type et son besoin en information ?

– Quel est son comportement présumé ?

– Vient-il chercher du prix ou de l’information ?

– Par quels leviers de communication vient-il chez moi habituellement ?

– Quelles sont ses sensibilités ?

– Quelle est son humeur ?

– Quelles sont ses attentes en terme expérience lors de son acte d’achat ?

– Le client type est-il de nature difficile ou facile à convaincre ?

 

La nature des produits

 

Evidemment, on ne peut pas traiter des ustensiles de cuisine comme des perles ou des pneus. Ainsi, votre réflexion s’oriente également sur la valorisation de votre offre en tenant compte des contraintes techniques auxquelles vous pourriez être confronté. Quelques questions auxquelles vous pourriez devoir répondre :

– Comment faciliter le réapprovisionnement des linéaires ?

– Quelles sont les lumières à mettre en place pour que mon produits puisse être facilement observé et que ses couleurs soient respectées

– Quels sont les conditionnements de rayon dont j’ai besoin ?

– A quelle place dois-je mettre les produits dont les enjeux sont les plus importants ?

– Dois-je allouer un espace de démonstration ou de test pour les produits qui le nécessitent ?

– Quels sont les produits qui nécessitent des outils d’information (Borne, catalogue, etc) ?

– Comment optimiser la place nécessaire ?

– Quels sont les éléments qui pourraient me permettre de les valoriser au mieux ?

 

Le contexte du magasin

 

L’aménagement extérieur

 

Afin que votre magasin puisse être visible, vous devez nécessairement vous projeter et imaginer les éléments susceptibles de repérer votre magasin et d’en identifier la nature. Voici quelques exemples de sujets à traiter :

 

– L’enseigne

– La signalétique

– La charte graphique et sa cohérence avec votre stratégie digitale

– L’éclairage

– La présentation des offres commerciales du moment et des éléments de différenciation

 

L’aménagement intérieur

 

L’expérience doit être unique lorsque l’on rentre dans votre lieu de vente. De cette façon, votre réflexion ayant abouti concernant la définition de vos clients et leurs habitudes ainsi que celle qui concerne vos produits et ses contraintes, vous êtes à même de les intégrer dans la surface disponible. Votre réflexion doit à présent se porter sur différents aspects tels que :

 

– Le parcours de vos clients à l’intérieur du magasin

– L’espace dédié à l’accueil et au traitement des clients

– Le choix des meubles destinés à la vente et à la présentation des produits

– L’emplacement des caisses

– Les zones de test et de renseignement

– Les lumières

– La décoration

– De façon générale, les éléments visuels et leur hiérarchie

 

Faire évoluer votre univers au cours du temps

 

Une fois votre concept établi sur de bonnes bases, vous devez veiller à ce qu’il vive et le faire évoluer. Je ne parle évidemment pas du renouvellement des zones de présentation qui suivent les saisons où les événements au cours de l’année (Noël, fêtes, etc), mais bien de surprendre vos clients ! C’est aujourd’hui ce que recherchent les clients. Parfois volatiles, vous devez aller au delà de votre programme de fidélisation traditionnel et aller plus loin dans les liens que vous devez créer avec vos clients. A la recherche de proximités et d’échanges à une époque où la vente sur Internet est en constante progression, votre objectif doit bien être d’offrir bien plus qu’un simple acte d’achat. Ainsi des questions peuvent venir à vous naturellement :

 

– A quel point rendre mobile mon espace de vente et d’accueil ?

– Comment adapter le lieu de vente à l’actualité et à l’évolution de l’offre ?

– Comment divertir mes clients autrement qu’avec un jeu concours ?

– Comment tirer profit d’une animation temporaire pour valoriser le canal Internet ?

– Quelle place donner aux messages qui traduisent vos valeurs ?

– Le lieu de vente pourrait-il servir à autre chose de façon temporaire dans le cadre d’un partenariat de moyen terme ?

 

Quelles conclusions pour les années à venir ?

 

Ces actions potentielles sont déterminantes dans la mesure où elles correspondent aux nouvelles façon de consommer. Les valeurs que vous véhiculez ont une importance capitale : A une époque où le pouvoir d’achat est en baisse, l’achat de proximité et le made in France redevenus à la mode, la volonté du partage omniprésente ou que l’écologie s’invite en permanence, vous avez quelques pistes pour bâtir un magasin qui répond aux attentes générales de vos clients. Le dynamisme participe grandement à la réussite, mais la recherche d’idées originales et subversives représentent bien plus.